Emplacement à louer
PETITES GRAINES POUR GROSSES CARPES                   
En kiosque









 

Petites par la taille mais grandes par les résultats, les graines sont incontournables dès que l’on aborde l’amorçage de carpe

Les esches végétales ont constitué de tout temps et représentent encore aujourd’hui une des meilleurs bases d’amorçage pour pêcher la carpe. De nombreuses graines peuvent être consommées par la carpe, mais nous nous limiterons à citer les plus connues et les plus performantes.
A n’importe quelle saison ou dans n’importe quel type d’eau, il existe toujours au moins une graine à utiliser, seule ou associée à d’autres. Dans tous les cas, la stratégie consiste à réaliser un tapis d’amorçage à base de graines afin de regrouper dès les premières heures tous les cyprinidés des environs, gardons, brèmes, chevaines... qui part leur intense activité ne manqueront pas d’attirer les carpes !

petites graines ... grosses carpes

Le maïs

Le maïs est certainement la graine la plus utilisée. Tout d’abord parce que les grains sont vendus secs ce qui autorise lors du trempage, d’ajouter des arômes pour renforcer ainsi son efficacité. Mais son faible prix d’achat ainsi que sa disponibilité sous plusieurs formes, ont également contribué à son énorme popularité.
Vous pouvez utiliser le maïs prévu pour la consommation animale. Dans ce cas-là, il faut le faire tremper au moins 24 h avant la cuisson qui elle, dure au minimum une heure. Mais vous pouvez aussi choisir le maïs géant, appelé « dent de cheval » qui lui, est incorporé en petite quantité dans l’amorçage (vu son prix) et qui est plutôt destiné à escher les montages. Pour finir, vous pouvez opter pour le maïs doux, vendu dans le commerce pour la consommation humaine. Légèrement sucré, il donne d’excellents résultats même si sa faible densité le rend plus attractif pour les petits poissons.



La noix tigrée

Cette graine très riche en protéines, doit s’utiliser en faible quantité car elle ne se décompose pas sur le fond comme le maïs ou le blé. Elle reste donc attractive durant plusieurs semaines.
Sur les postes où les poissons chats sont très actifs, rien de tel que les noix tigrées qui bien que cuites n’en demeurent pas moins très dures et finissent par décourager ces indésirables.
Afin qu’elles soient parfaitement digérées par les carpes, faites-les cuire une trentaine de minutes, après y avoir incorporé plus ou moins 250 g de sucre par kilo de noix.



L’arachide

Plus connue sous le nom de cacahouète, l’arachide s’emploie extrêmement fraîche car ce produit de part sa grande teneur en huile, peut rancir et devenir répulsif. Incorporez-la en petite quantité à d’autres graines comme la noix tigrée par exemple, car même après un trempage obligatoire d’une journée environ, l’arachide demeure toujours difficile à digérer. De plus, sa forte valeur nutritive est son goût prononcé, bien que recherchés par les carpes, ne doivent pas être prédominants par rapport au reste de l’amorçage. Son prix relativement élevé limite son utilisation dans l’amorçage. Quant à l’eschage, il est très délicat car à cause de sa grande fragilité, l’arachide tient très mal à l’hameçon.

  © 2002 carpe.biz | droits réservés | Contact Fr | Mentions légales
Un site du groupe WWW.REGISGERARD.COM